Comment choisir sa pompe de relevage ?

Conseils 27/01/2022

Comment choisir sa pompe de relevage ?

Une pompe de relevage sert à relever et évacuer les eaux de votre habitation. Il existe de nombreux modèles de pompes de relevage, pour différentes applications.

En effet, on n’utilisera pas le même modèle de pompe de relevage pour évacuer les eaux grises d’une buanderie, les eaux vannes d’un WC ou les eaux chargées issues d’une inondation dans la cave.

Découvrez les 5 critères à prendre en compte pour bien choisir votre pompe de relevage.

1. Le mode de fonctionnement de la pompe

Le premier critère pour choisir une pompe de relevage est son mode de fonctionnement. Vous avez le choix entre deux systèmes : automatique ou manuel. En règle générale, une pompe manuelle est plus adaptée à une utilisation ponctuelle. Mais il existe d’autres facteurs à considérer avant d’acheter une pompe de relevage.

2. La puissance de votre pompe de relevage

Les pompes de relevage sont équipées d’un moteur électrique qui permet d’aspirer les liquides et les matières, puis de les refouler en direction du conduit d’évacuation des eaux usées.

La vitesse de refoulement est proportionnelle à la puissance du moteur.Pour choisir la puissance de votre pompe, commencez par prendre, il faut lister vos besoins :

- Quel est le volume des eaux à pomper ? Souhaitez-vous évacuer les eaux d’un seul appareil, d’une pièce entière ou d’un logement entier ?

- Quels types d’eau avez-vous besoin d’évacuer ?

- A quelle distance avez-vous besoin d’évacuer les eaux usées (hauteur et longueur) ?

  • Il faut d’abord prendre en compte le degré de la pente. Cette dernière doit correspondre à la hauteur manométrique totale (HMT) assurée par la pompe et exprimée en mètres.
  • La distance à parcourir pour atteindre l’évacuation visée est également importante. Pour cela, vous devez garder en mémoire la notion de perte de charge : la présence d’un coude à 90° est responsable d’une perte de distance équivalente à 1 m. La conséquence d’un tel coude est que l’eau refoulée va perdre de la vitesse et donc de la hauteur de relevage.

3. Le débit de la pompe domestique

La pompe sanitaire doit également être choisie en fonction de sa capacité volumétrique de traitement, autrement dit, de son débit. Ce dernier se mesure en fonction du volume d’eau à traiter.

Pour calculer le débit, vous pouvez vous baser sur le nombre de pièces de votre domicile, la quantité de points d’eau présents et la fréquence d’utilisation des appareils. En règle générale, une pompe de relevage d’une capacité de 100 litres convient à une habitation de cinq pièces avec quatre personnes. Ajoutez 25 litres pour chaque pièce supplémentaire afin de déterminer le débit le mieux adapté.

4. Les eaux à évacuer

Toutes les pompes de relevage ne sont pas destinées à traiter tous les types d’eaux usées. Une distinction doit être faite entre les eaux chaudes issues de vos équipements sanitaires et les eaux-vannes en provenance des WC. Ces dernières étant chargées en impuretés, nécessitent un relevage différent. Cela dit, certaines pompes domestiques à plusieurs entrées sont capables de relever toutes les eaux usées sanitaires.

La granulométrie des eaux à évacuer doit également être prise en compte. La granulométrie correspond au diamètre maximal (en mm) des particules présentes dans les eaux usées qui peuvent passer au travers de la pompe de relevage. Elle dépend du type d’eaux à traiter :

  • La granulométrie peut être inférieure à 20 mm lorsqu’il s’agit de relever des eaux ménagères non chargées (buanderie, salle de bain sans WC) ou de refouler des eaux pré-traitées à la sortie de la fosse septique.
  • Pour le refoulement d’eaux domestiques chargées de restes d’aliments ou des eaux de WC, prévoyez une granulométrie située entre 20 mm et 50 mm.
  • Choisissez enfin, une granulométrie supérieure à 50 mm pour le traitement des eaux très chargées. C’est notamment nécessaire lorsque les eaux-vannes contiennent des lingettes WC.

5. Le type de roue

Il existe trois types de roues sur les pompes de relevage, permettant de traiter les eaux usées avant de les évacuer : une roue monocanale, une roue à vortex ou une roue dilacératrice. C’est la nature des eaux à relever qui commande la roue adéquate.

  • Lorsque les eaux sont claires ou peu chargées, une pompe dotée d’une roue multicanale convient. Cet équipement est également adapté au refoulement des eaux d’une piscine ou d’un bassin sans impuretés.
  • Pour le relevage d’eaux chargées en matières solides, privilégiez une pompe équipée d’une roue vortex. Celle-ci broie les impuretés à l’aide de palettes disposées en volutes, avant de les évacuer dans le tuyau de refoulement.
  • Enfin, lorsque les eaux sont très chargées, il est recommandé de choisir une pompe avec roue dilacératrice.

Articles en relation